fbpx

Commentaires – 

0

Discussion – 

0

L’Analyse de la Valeur comme source d’économies

Analyse de la valeur le lean manufacturing

En cette période où les résultats des analyses médicales n’ont rarement été autant scrutées,  je vais vous parler aujourd’hui d’un autre type d’analyse : Celle de la Valeur

Bien que le sanitaire prévale, l’analyse de la Valeur comme source d’économie n’en reste pas moins capitale dans la recherche d’optimisation de vos process et d’économies.

Un ancien collègue me disait assez souvent : « La nature a horreur du vide ». Et c’est vrai ! Combler ce vide par du « Gaspillage » est naturel, indolore et incolore. Il meuble, « canape » et nous glisse dans un mode plus confort !

Aussi, pratiquer une « Analyse de la Valeur » vous permettra de dissocier dans vos process industriels et de services ce que le Client est prêt à payer ou pas. Il paiera pour la prise en compte et production de son besoin ou de son service. Peut être également pour son acheminement. Pour le reste… quel reste ? Evidemment… sans que cela soit clairement signifié (attente implicite), le produit ou service répondra d’un point de vue Qualité, coût et délai à ses attentes.
Il vous est donc essentiel de pratiquer cette analyse qui vous permettra de distinguer la valeur ajoutée directe (ce que le client est prêt à payer) de la valeur ajoutée indirecte (ce que le client n’est pas prêt à payer mais qui est nécessairement utile dans la réalisation la valeur ajoutée directe).
Cela vous permettra d’identifier une troisième catégorie de valeur que je ne vous citerai pas puisque par définition inutile. Bon…, OK ! Je le fais quand même : la non-valeur ajoutée. « aïe, ça pique ! »

Optimisez vos opérations à valeur ajoutée directe et indirecte :

Evitez la variabilité (Mura) et la pénibilité (Muri).
Travaillez sur vos surstocks, attentes, sous exploitation des compétences, surproduction, transports,  défauts et rebuts Qualité, traitements inutiles et mouvements inutiles (Muda). Visez à les réduire ou à les éliminer.

Ainsi vous deviendrez plus efficaces et approcherez l’efficience !

Et pour les sceptiques, je vous rassure, vous raisonnez déjà ainsi.

Prenons un exemple : Celui de se nourrir.
Dans votre cuisine, vous êtes à la fois le Client et le fournisseur.

En tant que Client, vous souhaitez vous nourrir avec des mets de bonne Qualité et vous souhaitez manger à l’heure. De plus, il ne faut pas que cela vous coute pas trop cher.
En tant que fournisseur, et pour vous rendre la tâche plus facile, vous éviterez les mouvements et déplacements inutiles pour cuisiner. Les opérations s’enchaineront afin d’éviter les attentes. Vous cuisinerez en fonction de vos compétences afin d’éviter la non-qualité gustative. Pour ne pas générer de surstock et créer de ce fait un espace de stockage supplémentaire, vous achèterez uniquement ce dont vous avez besoin. Enfin, Vous préparez une juste quantité afin d’éviter une surproduction inutile qui à moyen terme se périmera.

J’arrête là pour éviter de rentrer dans la phase « Gaspillage » !

Pour plus d’infos dans la mise en place ou si besoin de formation sur ce type de thématiques, n’hésitez pas à consulter les pages suivantes :

Formation aux outils Qualité
Formation aux outils Lean

Vous pouvez me retrouvez également sur LinkedIn ou sur Facebook : GST Consulting | Facebook

A bientôt !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Besoin d’un conseil, d’une info ou d’un devis ?
Contactez-nous